Apprentissage de l'oral

Répondre
Patrick Labarrière
Administrateur du site
Messages : 42
Enregistré le : ven. 12 mars 2021 15:11

Apprentissage de l'oral

Message par Patrick Labarrière »

Bonjour,

Je démarre demain des cours auprès de 2 adultes.
Ils parlent géorgien et russe.

La maîtrise du français à l'oral est un enjeu pour eux.

Ils en ont besoin dans le cadre de recherche de travail et aussi pour régulariser leur situation.

Je débute complètement et suis preneur de pistes pour savoir par quoi commencer.

Patrick
Alice Lenesley
Messages : 11
Enregistré le : mar. 21 déc. 2021 10:24

Re: Apprentissage de l'oral

Message par Alice Lenesley »

Bonjour Patrick,
En ce qui concerne l'apprentissage de l'oral, dans un premier temps il faut que tu voies ce qu'ils connaissent, interagir avec eux. Souvent, les personnes allophones en France ne sont jamais complètement débutantes. Elles connaissent les salutations, ... Il est important d'instaurer un climat de confiance et de bienveillance et qu'elles comprennent que vous allez pouvoir communiquer et vous comprendre même si vous ne parlez pas la même langue. 
Je te renvoie à cet article où je raconte mon arrivée en Russie et mon apprentissage (semé d'embûches) du russe avec trois professeures différentes : https://bonjourjesuis.fr/2019/07/26/com ... /#more-226

De ton côté, tu vas développer des compétences de communication non-verbale : les mîmes, les dessins, les paraphrases, le français très simples. Attention, quand on dit français très simple OU français facile, on ne parle pas d'une langue erronée ou pauvre, mais accessible aux apprenants en face de toi. Evidemment, tu parles normalement, tu emploies des onomatopées, des tics de langage, des interjections récurrentes (très important : "alors ... donc ... bah oui ... bon ! ... ") mais tu articules, tu mîmes en même temps et quand tu veux vraiment être compris, tu emploies des mots très simples. L'ESSENTIEL : QUE LA COMMUNICATION SE FASSE ENTRE VOUS.
Donc il faut se baser sur tout ce qu'elles connaissent et faire connaissance. C'est à partir des éléments de rencontre / je m'appelle ... je suis russe ... je viens de ... je parle ... j'aime ... / que le début de l'apprentissage de la langue orale va se faire. 

Comptes-tu travailler l'écrit en même temps ou pas ? 
Alice Lenesley
Messages : 11
Enregistré le : mar. 21 déc. 2021 10:24

Re: Apprentissage de l'oral

Message par Alice Lenesley »

une idée d'activité pour l'oral :
La chaine des phrases
Objectifs : pratiquer des structures syntaxiques et lexicales précises, par la créativité, la mémorisation et la répétition.
Matériel : rien
Déroulé : la formatrice dit une phrase à la première personne, sa voisine va la répéter à la troisième personne et dire une phrase sur le même schéma à la première personne, ainsi de suite.
Exemple :
Personne 1. " Je m'appelle Alice." (en mimant JE)
Personne 2. "Elle s'appelle Alice.  (en mimant ELLE) Je m'appelle Hada."
Personne 3. "Elle s'appelle Hada. Je m'appelle Sarah." ...
 
Variantes un peu plus complexes :
Première variante : " Je m'appelle Alice et j'aime le chocolat." ("Elle s'appelle ... elle aime ... Je ...")
Deuxième variante :
1. "Je m'appelle Alice."
2. "Tu t'appelles Alice. Je m'appelle Hada."
3. "Elle s'appelle Alice. Tu t'appelles Hada. Je m'appelle Sarah." (en mimant toujours les personnes)
 
La variante la plus complexe étant la chaine ininterrompue où on répète tout ce qui s'est dit avant. Elle nécessite une grande concentration de la part des apprenantes, mais permet de fixer les structures de manière approfondie.
 
Autres idées de phrases / autres thématiques :
" J'aime le chocolat et je n'aime pas la pluie."
"J'aime le sport, mais je n'aime pas le football."
"Le matin, je bois un café et je mange des tartines."
"Je vais au travail à vélo."
" Hier je suis allée à la piscine."
"Quand j'étais petite, je dessinais beaucoup."
Michel Mulat
Messages : 4
Enregistré le : mer. 5 mai 2021 08:56

Re: Apprentissage de l'oral

Message par Michel Mulat »

Bonjour
Ce qui est intéressant avec la langue russe, c'est son histoire, ses origines. Elle a été conçue comme une sorte d'espéranto en prenant des mots à toutes les langues de régions que pouvaient avoir traversé les populations nomades (Khazars, Tatares, etc. au contact des slaves) qui pratiquaient le commerce entre la Baltique (Viking) et ce qui deviendra Constantinople aux 8è et 9è siècle, mais venaient de Mongolie ou de Chine. C'est ce qui fait en particulier que les Russes ont une grande facilité pour apprendre toutes les langues étrangères, Japonais compris. Ils ont déjà tous les sons excepté le "u"
Il est alors amusant de faire chercher à reconnaître en parlant soi-même lentement de choses anodines, tous les mots qui ont leur équivalent. Alors il suffit de construire une phrase courte avec. Et à ce jeu on peut travailler ensemble. Les russophones parlant de choses banales et nous repérant des mots connus. Les faux-amis sont aussi précieux et permettent de rire en apprenant.
bagage, garage, aptieka = apothicaire=pharmacie, etc.
En FLE en Russie j'avais apporté des photos avec enseignes de boutiques. Cela une fois bien sûr que la conversion aura été effectuée entre les alphabets, mais aujourd'hui ils ont l'habitude.
Et puis ma première source d'inspiration c'est tout de même Paul Le Bohec et sa méthode naturelle d'apprentissage des langues étrangères dont le procédé ci-dessus évoqué n'est qu'une déclinaison personnelle. Partir de mots d'une phrase simple et les utiliser en les remplaçant ou ajoutant d'autres mots. Ce qui ne correspond pas à l'enseignement effectué dans les formations au FLE où on s'appuie sur quelque chose qui ressemble à Assimil avec des phrases de bases pour dire son nom, etc. qu'on ne peut confondre avec la Pédagogie Freinet.
Par contre faire le marché ensemble c'est pas mal pour acquérir du vocabulaire et l'utiliser dans des phrases simples qu'on pourra ensuite décliner pour les adapter à d'autres situation. "Je veux de la salade" ► "Je veux sortir".
Mm
Répondre